03 - Détection générale des pannes d'ordinateur

Voici une liste de raisons potentielles qui expliqueraient la défaillance de votre ordinateur dans le cas où il redémarre, se fige ou s'éteint sans que vous ayez fait quelque chose de spécifique. Cette liste retrace les principales causes et non toutes celles qui pourraient être définies. sachez aussi que parfois, une panne peut être liée à une cause qui n'a absolument aucun rapport direct, ce qui rend la situation aberrante.

Un ordinateur qui rame:
Le disque dur:
- Vérifier l'espace disque restant dans votre disque dur ou une de ses partitions (si plusieurs). Le fait que celui-ci soit presque saturé entraîne un ralentissement conséquent de votre système. Mais normalement, votre ordinateur est censé vous avertir dès que la partition dispose de moins de 10% d'espace disque.
Un outil gratuit comme Ccleaner peut vous aider à faire le ménage. La FAQ peut vous renseigner là dessus.
- Vérifier la fragmentation de votre disque dur. Grosso-modo, un fichier écrit sur le disque dur n'est pas posé en un seul morceau mais en plusieurs. Plus le fichier est gros, plus il y a de morceaux. Les têtes de lecture sont donc obligées de se balader dès qu'on y accède. Cela prend donc plus de temps, cela fatigue le disque et cela ralentit le système global. Windows intègre un outil de défragmentation mais vous devriez opter pour un outil gratuit comme Auslogics Disk Defrag. La FAQ peut vous renseigner là dessus.
- Votre disque dur est peut-être malade et donc en train de mourir. Les secteurs de celui-ci commencent à devenir défectueux et quand les têtes de lecture tente d'en lire, elles ré-essaient plusieurs fois avant de laisser tomber. Ce temps de test donne l'impression que la machine se fige ou alors est extrêmement ralentie. Pour les habitués, il suffit de coller l'oreille sur le disque pour écouter un bruit régulier de claquement (plus ou moins fort) qui tourne en boucle.
La priorité est de sauvegarder les données personnelles. Pensez à ce que vous ne pourriez pas récupérer en cas de panne totale du disque. Les films, les musiques, etc sont donc secondaires. Le remplacement du disque dur est à envisager mais il y a plusieurs chose à faire (une fois les données sauvegardées) pour confirmer les symptômes.
Hard Disk Sentinel, permet de voir l'état de santé et propose éventuellement de le réparer si cela est possible. Je déconseille de se reposer sur la réparation même si elle est réussie.
HDD Regenerator permet de revitaliser un disque dur qui aurait des secteurs défectueux. N'étant pas partisan de la réutilisation courante d'un disque dur réparé, je ne déconseille pas cet outil qui est très bien mais j'avertis sur le risque de rechute.
Easy Recovery permet de rechercher/restaurer des fichiers/dossiers qui auraient disparus de votre disque dur. Vous avez aussi Recuva qui est gratuit mais moins poussé.
EaseUS Todo Backup Free vous permettra (sauf si disque trop malade) de dupliquer l'ancien sur le nouveau. Cela permet de relancer son ordinateur avec le système, les outils, etc. comme c'était avant.
- Selon le système utilisé, comme Windows XP, la gestion du swap Disk est manuelle donc en cas d'augmentation de la mémoire vive, le fichier swap doit être corrigé pour lui attribuer une valeur en conséquence de la quantité de la mémoire vive. Dans ce genre de cas, le mieux est d'indiquer à Windows de s'en occuper de façon automatique.
Pour Windows XP, il faut aller dans PANNEAU DE CONFIGURATION => SYSTEME => Onglet AVANCE => PERFORMANCES => Onglet AVANCE => Bouton MODIFIER => cocher TAILLE GEREE PAR LE SYSTEME => VALIDER et redémarrez votre ordinateur.

La mémoire vive:
- La mémoire vive étant limitée, si votre système consomme plus que la quantité fournie, il est obligé de continuer en piochant dans l'espace du disque dur. Oui, ça fonctionne toujours sauf que la vitesse de transfert d'informations est complètement différente. C'est un peu comme comparer un MV Agusta à une trottinette.
Il y a donc deux principes. Le premier consiste à augmenter la quantité en ajoutant ou remplaçant les barrettes de mémoire vive. Le second c'est de vérifier les applications qui se lancent au démarrage de votre ordinateur et désactiver tout ce qui n'est pas nécessaire.
Un outil gratuit comme Ccleaner peut vous aider à faire le ménage. La FAQ peut vous renseigner là dessus.

Le bios:
- Le bios est systématique sur une carte mère. Il contient des informations qui peuvent jouer sur les performances de l'ordinateur. Ce qu'il faut comprendre c'est que parfois une mise à jour du système ou d'un pilote de périphérique peut déclencher un ralentissement à cause d'une incohérence avec les informations du Bios. Il y a d'autres raisons mais il est assez intéressant de penser à mettre à jour le bios de sa carte mère. Le flash du Bios est bien moins dangereux qu'avant, mais je vous suggère de lire ce qui suit afin de bien faire comprendre quelque chose.
La première chose est de regarder la version du Bios que l'on a. Ensuite, il faut aller sur le site du constructeur de la carte mère ou de la marque du pc afin de vérifier si une mise à jour du bios est disponible. Avant d'enclencher la procédure, vérifiez bien ce qu'apporte la mise à jour la plus récente et aussi celles sorties entre temps. Il est inutile de faire cela si les évolutions ne sont pas utiles pour vous (reconnaissance de nouveaux processeurs, changement de logo, suppression/ajout de fonction secondaires dans le bios, etc.)

Les services de Windows:
- Cela se produisait fréquemment sur Windows XP. On pouvait avoir un ordinateur qui ramait à cause du service SVCHOST qui tournait en boucle et consommait 99% des ressources du processeur.
Le fait de terminer ce processus réglait le soucis mais il pouvait être relancé par le système et revenait à chaque redémarrage.
Attention car ce service monte souvent à 99% mais tant que ça fait le yoyo de façon irrégulier, c'est que tout vas bien. Dans le cas présent, le symptôme c'est le service qui bloque à 99% en continu. Le virus n'est pas systématiquement l'explication, c'est même plutôt rare.
L'outil Winsock XP Fix permet de réparer cela. En gros, il remet par défaut les paramètres réseau de l'ordinateur. A n'utiliser que sous XP.
Pour Vista, une commande existe mais je ne peux confirmer qu'elle fonctionne. Il faut ouvrir l'invite de commandes (Menu DEMARRER => ACCESSOIRES) en tant qu'Administrateur et taper: netsh int ip reset c:resetlog.txt.

L'infection:
- Il n'est pas rare d'avoir un cheval de troy ou une autre saloperie installé dans votre disque dur et qui est en pleine exécution. En général, cela bloque l'accès à l'antivirus (quand il ne le désactive pas), au gestionnaire de tâches, et à toute commande qui pourrait aider à le virer.
Il existe plusieurs solutions. Pour les plus dégourdis, le mieux est de redémarrer en mode sans échec et avec MSconfig (ou Ccleaner), on identifie le fichier concerné, sa position et on part le supprimer manuellement. Pour les autres, les sites antiviraux proposent des petits outils gratuits pour se débarrasser de ces infections sauf que la plupart du temps, c'est un outil pour une infection spécifique. Des outils comme SmitFraudFix, ComboFix, FindyKill, etc peuvent aider en plus d'être gratuits.
- Les antivirus ne sont pas non plus à négliger. Le meilleur antivirus, c'est vous et pas un des logiciels existants. Vous pouvez utiliser le mieux noté de la liste, il n'est pas pour autant infaillible mais cela n'est pas une raison pour prendre n'importe quoi.

L'alimentation:
- Le bloc d'alimentation qui fait office de transformateur peut rendre instable la machine en provoquant de très, très légères baisses de tension. En général, ce n'est pas détectable mais uniquement à confirmer par le test d'une autre alimentation. La mauvaise qualité des composants est la principale cause. La surchauffe de cette pièce, même si de bonne qualité, peut amener au même résultat. La poussière qui s'incruste puisque l'alimentation est ventilée peut boucher certaines voies et réduire la capacité de refroidissement. Les composants chauffent plus et se dégradent. Le ventilateur HS causera les mêmes problèmes.
Si vous dépoussiérez votre alimentation, un aspirateur ne pourra pas faire grand chose. Il vaut mieux un compresseur (ou une bombe à air sec) mais il est très important de bloquer les pales du ventilateur avant de souffler. Cela pourrait l'endommager à cause de la vitesse de rotation excessive que le souffle provoquerait. Sinon vous pouvez souffler sur les composants, sans crainte. En fonction de la masse de poussière, attendez-vous à un léger voile ou bien à une nappe de brouillard.

Le ventirad:
- Le ventirad est une contraction des mots Ventilateur et Radiateur. Cela indique la pièce qui refroidit le microprocesseur de votre ordinateur, élément considéré comme le cœur de celui-ci. Il va de soit que le processeur est donc une pièce très sensible. Cet élément chauffe énormément et nécessite un refroidissement constant et efficace, sachant que la température créée varie en fonction de la charge qu'on lui attribue. Faire du Word et jouer à un Call of Duty ne demande pas les mêmes ressources.
Ce ventirad peut finir par se boucher au niveau des pales du ventilateur. La poussière s'accumule sur celles-ci et se dépose juste en dessous entre lui et le radiateur. Une fois bouché, l'air ne passe plus et le refroidissement n'est plus assez efficace. La surchauffe entraine l'accélération du ventilateur (si autogéré et auto-variable), une instabilité du processeur (puisqu'en surchauffe) qui provoque des ralentissements mais aussi des bugs du système, des redémarrages sauvages, voire carrément l'extinction de sécurité (température critique atteinte). Le ventilateur HS causera les mêmes problèmes de surchauffe.
Pour le dépoussiérage, consultez ce qui a été indiqué pour le bloc alimentation.

Ordinateur qui reboote:
Le ventirad:
- Lire la section au dessus.

L'alimentation:
- Lire la section au dessus.

Le bouton RESET:
- Oui, oui c'est très possible...Faux contact ou contacteur hyper sensible. Débranchez le câble correspondant le temps d'un test.

La mémoire:
- Une mémoire vive défectueuse se repère assez vite. L'ordinateur va rebooter dès qu'il tentera d'utiliser la partie abîmée de la mémoire vive. Comme l'utilisation des différents blocs de mémoire est aléatoire (en gros), les plantage le sont aussi.
Des outils de diagnostics existent et permettent de détecter et annoncer si une barrette de mémoire est défectueuse. Si l'ordinateur dispose de plusieurs barrettes, il serait utilise de les retirer et les tester une par une, jusqu'à trouver celle qui déconne. S'il ne dispose pas de plusieurs barrettes, il faudra tenter de vous en faire procurer une, ou de tester la votre sur une autre machine, possédant les emplacement pour le même type de mémoire.
Une installation de Windows qui annonce l'impossibilité de copier un fichier peut indiquer un problème de mémoire vive surtout quand le fichier incriminé n'est pas le même à la tentative suivante d'installation.

La carte mère:
- Une carte mère peut être malade et pourtant fonctionner correctement (avec le port Ethernet HS, des prises USB mortes, etc). Cela dit, il y a une chose que peu de monde vérifie, c'est l'état des condensateurs. Ceux-ci doivent être plats. Si le dessus est bombé, alors il faut prévoir de les changer ou faire changer (tapez "condensateur gonflé" sur Google Images). Cela coûtera bien moins cher qu'une carte mère. Tous les condensateurs ne sont pas incriminés. Ne changez que ceux qui sont gonflés, même très légèrement.
L'état des condensateurs joue forcément un rôle sur la stabilité de la machine mais aussi sur les performances.

La carte graphique:
- Comme pour la carte mère, il arrive que celle-ci ait des condensateurs en mauvais état. Même principe que pour la carte mère sauf que le remplacement de la carte coûtera bien moins cher dans la plupart des cas.

Les logiciels:
- Il est régulier de voir des reboot liés à un logiciel devenus défaillant. Le fait de le détecter n'est pas trop difficile, c'est une histoire de test et de patience surtout. Mais le fait de le réinstaller ne résoudra pas forcément le soucis. Un logiciel peut aussi être défaillant à cause du système en place, d'un autre logiciel, de ses paramètres dans la base de registre ou dans un fichier de configuration.
La restauration Windows peut aider, l'installation d'un logiciel alternatif aussi mais parfois vous serez amenés à refaire une installation complète du système dans le cas où le problème avec le logiciel concerné ne peut être résolu, malgré toutes les tentatives.

Windows défectueux:
- Cela devient de plus en plus rare, mais il peut arriver qu'une mise à jour de Windows (la plupart des cas de reboot lié au système concerne les mises à jour) provoque un redémarrage de la machine par incompatibilité logicielle ou bien matérielle. A moins de retirer la mise à jour ou de tenter de la réinstaller de force, les alternatives sont limitées.
Le pire est que le défaut peut se déclencher bien après l'installation de la mise à jour et c'est ce qui rend la détection de la source du problème, très difficile.

Ordinateur qui s'éteint:
Le ventirad:
- Lire la section au dessus.

L'alimentation:
- Lire la section au dessus.

Le bouton POWER:
- C'est peut-être rigolo, annoncé comme ça, mais ne sous-estimez pas la puissance de votre bouton POWER. :D Même principe que pour le bouton RESET sauf que vous avez besoin de ce bouton, donc connectez (si vous avez ce choix) le RESET sur le POWER.


Ce sont les grandes lignes qui viennent d'être énoncées. Gardez à l'esprit que parfois la panne est incohérente. Un exemple tout bête avec un disque dur qui déconne physiquement à fond sur un ordinateur, mais pas sur un autre alors que tout est ok au niveau de l'alimentation, la nappe, le bus, etc. Et au final il s'avère que c'est l'UDMA qui pose problème ou bien la mauvaise compatibilité d'un disque SATA2 (passé en SATA) sur une carte mère ne gérant que le SATA.

Concernant la poussière, les ordinateurs assemblés sont plus soumis à ce type de problème que les ordinateurs de marque. De plus, vous avez deux types de poussière en fonction de là où se trouve l'ordinateur. Vous avez la poussière sèche et la poussière humide. La sèche s'enlèvera sans effort en soufflant dessus alors que l'autre donnera l'impression d'être collée et sera assez difficile à évacuer efficacement.
Pour éviter la formation de nids à poussière, il est primordial de réunir les fils entre eux et de les solidariser avec des colliers de serrage en plastique par exemple. Ca jouera aussi sur la circulation du flux d'air à l'intérieur du boitier. Avoir 5 ventilateurs de boitier, devant, dérrière, dessus ou sur le côté n'est pas nécessaire si on se débrouille bien.


Par Rainstorm à 2011-12-12 17:50:56

Loading...